Forum pour femmes musulmanes et non-musulmanes
 
AccueilS'enregistrerConnexion




Pour toutes questions ou soucis de connexion
Merci de contacter l'admin à l'adresse email

ci-dessous :

forum-de-la-femme-musulmane@hotmail.com

Baraka Allahou fikouna











Pour poster un nouveau sujet cliquez ici

Il sera validé dès que possible in sha Allah.










Pour toutes questions ou soucis de connexion
Merci de contacter l'admin à l'adresse email
ci-dessous :
forum-de-la-femme-musulmane@hotmail.com

Baraka Allahou fikouna







Pour poster un nouveau sujet cliquez ici

Il sera validé dès que possible in sha Allah.










Partagez | 
 

 L'âme meurt-elle ou seul le corps périt? Ibn Al Qayyim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ffm




MessageSujet: L'âme meurt-elle ou seul le corps périt? Ibn Al Qayyim   23/7/2017, 19:36

ssssss 


L'âme meurt-elle ou seul le corps périt?


 Ibn Al Qayyim









Les opinions divergent:

- Certains ont dit: "L'âme meurt car toute âme goûte la mort. Ils ont avancé des preuves en se basant sur les dires d'Allah:
-"Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparître. (Seule) subsistera la Face (Wajh), de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse." [Coran LV,26-27]
 
"Tout doit périr, sauf Son visage" [Coran XXVIII,88]
 
Et si les anges meurent, à fortiori, les âmes humaines doivent aussi mourir. En parlant des damnés du Feu Allah a dit (par leur bouche): "Ils diront:"Notre Seigneur, Tu nous as fait mourir deux fois, et redonné la vie deux fois: Nous reconnaissons donc nos péchés. Y a-t-il un moyen d'en sortir?" [Coran XL,11] 
 
La première signifie la mort connue du corps, quant à l'autre, elle est celle des âmes.
D'autres ont répondu que les âmes ne meurent pas car elles ont été créées pour être toujours vivantes, tandis que les corps périssent. Et les différents hadiths montrent que les âmes, une fois qu'elles quittent les corps, vivront dans les délices ou les châtiments jusqu'à ce qu'Allah les rende aux corps. Si elles meurent, ces délices et ces châtiments cessent, alors qu'Allah (le Très Haut) a dit:
"Ne pense pas ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur,bien pourvus, et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés" [Coran III, 169-170]
 
Ce qui est vrai est que la mort des âmes est au moment où elles quittent les corps. Si l'on veut à l'âme ce sort, cela veut dire qu'elle mourra. Et si l'on veut qu'elle soit réduite à néant, elle sera immortalisée et vivra dans un bonheur ou dans un châtiment comme on va le montrer plus loin si Allah le veut, jusqu'à ce qu'Allah le rende au corps.
 
Une question se pose: Après le soufflement dans la Trompe, cette âme restera telle vivante comme elle l'était ou bien elle mourra et puis on lui redonnera la vie?". On répond par les dires  d'Allah: "Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront dans la terre seront foudroyés, sauf ceux qu'Allah voudra (épargner)" [Coran XXXIX,68]
 
Qui sont ceux qui seront exceptés?
- Ils sont les martyrs d'après Abou Hourayra, ibn 'Abbas et Sa'id Ben Joubayr.
- Ils son les anges: Jibraïl, Mickaïl, Israfil et 'Izraïl, d'après Mouqatel.
- Ceux qui sont au Paradis comme les houris aux grands yeux et autres, et ceux qui sont en Enfer et les gardes de celui-ci, d'après Abou Ishaq.
 
Et l'imam Ahmed a avancé que les houris aux grands yeux, les jeunes garçons et les élus du Paradis ne mourront pas au premier soufflement, en se basant sur les dires d'Allah: "Ils n'y goûteront pas à la mort sauf leur première" [Coran LXIV,56].
Car s'ils mouraient, ce serait alors deux morts. Quant aux dires des damnés: "Notre Seigneur, Tu nous as fait mourir deux fois" [Coran XL,11].
On trouve leur explication dans ce verset: "Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et c'est Lui que vous retournerez" [Coran II, 28].
 
Cela signifie qu'ils étaient comme des morts, des gouttes de sperme dans les reins de leurs pères et dans l'utérus de leurs mères: Il leur donne vie, puis il les fait mourir, puis Il leur redonne la vie au Jour de la résurrection. Donc, il n'y a plus de mort des âmes avant le Jour de la résurrection, autrement ce sera trois morts et non deux. Car le foudroiement au jour du soufflement dans la Trompe ne signifie pas une mort en nous basant sur ce hadith dans lequel, le Messager d'Allah( Sallalahou alayhi wa salam)a dit: "Au jour de la résurrection tous les hommes s'évanouiront et je serai le premier à reprendre mes sens. A ce moment Moïse sera accroché au bord du Trône d'Allah. Mais j'ignore si Moïse sera évanoui et aura repris ses sens avant moi ou s'il aura été de ceux qui sont exceptés de l'évanouissement".
Ce foudroiement- ou évanouissement- aura lieu lorsqu'Allah voudra juger les hommes et la terre resplendira de la lumière de Son Seigneur, un fait qu'Allah (le Très Haut) l'affirme dans ce verset: "Laisse les donc, jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur jour où ils seront foudroyés" [Coran LII,45].
 
Plusieurs commentaires ont été avancés au sujet de ce verset dont voici les principaux dires:
- Le Cheikh Ahmed Ben 'Amr a dit:"La mort ne signifie pas l'anéantissement total plutôt une transmission d'un état à un autre. La preuve est l'existence des martyrs vivants auprès de leur Seigneur. Si c'est le cas des martyrs, les prophètes, à plus forte raison, sont aussi vivants. Le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) a dit, dans un hadith, que la terre ne dévore pas les corps des Prophètes. Et dans un autre, il a dit: "Pas un musulman ne me salue sans qu'Allah ne me rende la vie pour lui rendre le salut". Il dit aussi dans le récit du voyage nocturne et l'ascension qu'il a dirigé la prière en commun avec d'autres prophètes et messagers et qu'il a rencontré Moïse au ciel. Les anges sont également vivants même si on ne les voit pas".
- Abou 'Abdullah Al-Qourtoubi a dit:" Si le hadith, qu'on a avancé auparavant montre que toutes les créatures seront foudroyées au jour de la résurrection, ceci ne pose aucun problème mais s'il signifie la mort lors du soufflement dans la Trompe, ceci aura lieu au début de la résurrection. Donc, le sens du hadith est le suivant: Lorsqu'on souffle dans la Trompe pour réssusciter toutes les créatures, Muhammad (sallalahou alayhi wa salam) sera le premier à lever sa tête et verra Moïse accroché au bord du Trône, et il ne saura pas s'il a été réssuscité avant lui ou bien il a été puni par le foudroiement dans le mont Sinaï (quand il a demandé au Seigneur de le voir), et Moïse s'effondra foudroyé de peur. "
 
Le verset précité indique que celui qui n'a pas été mort avant le premier soufflement le sera après lui.
 
 
[Source: " L'âme, tout ce qui concerne les âmes des vivants et des morts, puisé du Livre et de la tradition", Ibn Qayyem Al-Jawziyah, Editions: Dar Al-kotob Al-Ilmiyah, pp 33 à 36]


___
Revenir en haut Aller en bas
 
L'âme meurt-elle ou seul le corps périt? Ibn Al Qayyim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la femme musulmane  ::  :: La mort-
Sauter vers: